Futur(s) | Réalité diminuée

Et si, demain, les plus jeunes inventaient une nouvelle forme de lien social ?

Fiction | Contes du Futur

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.


Votre réveil sonne, et, encore endormi·e, vous cherchez du bout des doigts votre paire de lunettes. Vous parvenez enfin à les trouver, et les enfilez immédiatement. Il n'est pas envisageable pour vous de commencer la journée sans les mettre. Ces lunettes vous permettent en effet d'effacer certains aspects de votre réalité, geste quotidien indispensable.

Le bazar de votre appartement disparait, ainsi que la vue de la fenêtre peu enthousiasmante. Gommer certains endroits de la réalité vous procure un sentiment de sérénité. C'est le cas notamment dans les espaces publics, où vous préférez ne pas voir les personnes qui vous entourent. Certes, vous les sentez parfois, et votre guidage de déplacement vous indique des mouvements qui vous permettent de les éviter, mais tout cela semble beaucoup moins réel et donc plus acceptable.

Vos parents ont encore du mal à comprendre ce besoin que vous ressentez. Mais ils ont bien intégré qu'en tant que membre de la Génération-C, cette génération née pendant la première grande pandémie mondiale de 2020, vous ne réagissez pas du tout de la même manière qu'eux. Eux ont tendance à se méfier de la technologie et à vouloir créer des liens sociaux très forts. Tandis que vous êtes assez solitaire, quoique très proche de votre famille, et technophile. Vos parents ont tous deux mené de brillantes carrières d'influenceurs, en développant leurs propres gammes de produits, à l'époque où cela était encore considéré comme la voie royale. Encore un paradoxe chez eux quand on y regarde bien, étant donnée leur aversion à la technologie. De votre côté, vous les considérez comme de vulgaires commerciaux, même si vous vous gardez bien de leur dire.

Pour vous, les réseaux sociaux, comme vos parents les appellent encore, sont surtout un espace de débat, où vous bataillez pour défendre vos idéaux. L’une des causes qui vous tient le plus à coeur est la fin de vie digne. Après plusieurs années de recherche et d’investissement sur le sujet, vous êtes désormais en mesure de guider les personnes qui souhaitent mourir dignement malgré l’interdiction de l’euthanasie. Vous connaissez toutes les failles et les possibilités de contournement, vous permettant ainsi de proposer des accompagnements pour préparer au mieux sa fin de vie. Le tout depuis votre canapé…

——-

Donnez votre avis

Les articles et ressources qui m’ont inspirée :

👉  La réalité diminuée, ou l’effacement du réel, une tendance tech pour 2021

👉 La Génération-C

👉 Plongée chez les influenceurs

Cette fiction a également été inspirée par mes échanges avec les étudiants de l’EM Lyon que j’accompagne pour le cours d.futures de Thomas Gauthier. Une immersion dans leurs préoccupations et leurs aspirations, dont la fin de vie fait partie. Merci à eux !


La semaine passée…

La fiction de la semaine dernière s’intitulait la Sage, et portait sur la délégation de nos décisions à des algorithmes pour le bien commun, et sur la résistance de l’intuition.

Qu’en avez-vous pensé ? Cela vous semble-t-il probable ? Souhaitable ?

52 répondants ont joué le jeu, vous pouvez trouver la synthèse des retours ici.

Vous pouvez aussi laisser votre avis sur la fiction du jour, je vous remets le petit bouton juste là :)

Donnez votre avis


Réel | Le présent

Mes ressources préférées pour trouver sa place dans un monde bouleversé et bouleversant

----------------------------------

👉  Les nouveaux paradigmes de l’enseignement à distance : un retour d’expérience sur les bonnes pratiques des formations en ligne

👉 Playmobil débarque dans l’univers professionnel

👉 Anywhere vs nowhere : la vraie ligne de rupture sociologique ?

A très vite,

Noémie

PS : Si vous avez aimé, laissez un ❤ !

Je suis Noémie Aubron, fondatrice de La mutante. J’essaie de connecter fiction, prospective et stratégie pour explorer les futurs possibles.

Je fais également partie du collectif de design fiction Le Coup d’Après : nous utilisons la fiction et l’immersif pour créer des conversations sur les futurs possibles.

Cette newsletter de fictions prospectives donne des éclairages sur le présent, la prospective et les signaux faibles de notre temps. Elle est aussi le signe que je suis obsédée par le fait de rendre accessible et ludique ce qui est complexe et parfois aride. Alors, quoi de mieux que la fiction pour que tout le monde puisse manipuler la prospective et les signaux faibles ?

Vous avez reçu cette newsletter par erreur, mais ça vous a quand même plu ? Pensez à vous abonner pour recevoir la prochaine. Et n’hésitez pas à partager !