Futur(s) | Monnaie inter-espèces

Et si, demain, le vivant était rémunéré ?

Vous êtes désormais 1,414 à suivre ces récits des futurs. Merci et bienvenue aux nouveaux abonnés 🙏

Fiction | Contes des Futurs

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.


Cela fait longtemps que convoitez cette petite maison nichée dans un village magnifique de Dordogne. Mais son prix est depuis longtemps prohibitif en raison du vieux chêne sur la propriété, qu’il est impératif d’abattre. Personne n’ose prendre la responsabilité de couper cet arbre tri-centenaire, pourtant menaçant pour les fondations de plusieurs maisons. Il en coûterait au final plus cher que la maison elle-même.

Sur le principe, vous avez toujours été favorable à la monnaie inter-espèces mise en place par le Gouvernement il y a quelques années. Chaque être vivant est détenteur d’un porte monnaie digital. Depuis la mise en circulation de cette monnaie, vous avez pris l’habitude de nourrir les animaux sauvages et d’entretenir les plantes de votre quartier. Toutes ces actions positives vous permettent de récupérer des jetons, convertibles en euros sonnants et trébuchants. Au contraire, si vous agissez de manière nuisible sur le vivant, par exemple en écrasant une araignée, ou en abîmant une plante, vous êtes redevable d’une somme conséquente. Pour tout dommage non mortel, cet argent est reversé directement à l’être vivant, qui pourra ensuite rémunérer quiconque prendra soin de lui. Autrement, vous abondez la cagnotte de l’Organisme Protecteur du Vivant pour compenser la disparition que vous avez causée. Tout cela semble très logique finalement. Par contre, vous n’avez jamais compris pourquoi cela ne pouvait pas s’appliquer aux relations entre êtres humains. Un problème juridique semble-t’il…

Ce nouveau système a évidemment bousculé l’équilibre économique. Certains, prenant la chose peu au sérieux, ont accumulé d’énormes dettes qui prendront des générations à être remboursées. D’autres, en soignant le vivant, ont fait de cette monnaie la base d’une rémunération de subsistance. En dépit du soutien fiscal à destination des entreprises, de nombreux secteurs d’activités ont souffert, contraints de se réinventer ou de disparaître. D’autres ont émergé, comme le Caring-as-a-service, qui propose aux entreprises avec un solde négatif d’externaliser le soin du vivant pour équilibrer leur action.

Si le principe de ces jetons vous paraît globalement judicieux, vous vous trouvez, face à cette maison, dans une situation cornélienne. Il serait au final économiquement plus raisonnable de raser la bâtisse, ce que risque de faire la municipalité au final. On vous a bien suggéré la possibilité d’avoir recours à des pirates pour falsifier la valeur du chêne. Ces experts se font payer rubis sur l’ongle pour s’immiscer dans les failles de sécurité du système. Rien de tel pour faire redescendre la valeur de la maison à des niveaux plus raisonnables. Mais cette pratique est contraire à tous vos principes, impossible pour vous d’envisager cela. La seule solution que vous entrevoyez pour réaliser ce rêve et vous permettre d’abattre l’arbre : gagner à la loterie des jetons, qui a lieu toutes les semaines. Peut-être aurez-vous le ticket gagnant cette fois ?


Les articles et ressources qui m’ont inspirée :

👉 Manifeste pour une monnaie inter-espèces

👉 Le label des arbres remarquables

👉 Comment, aux Philippines, certains gagnent leur vie dans la Metaverse en jouant à des jeux vidéo

👉 Le piratage en ligne est passé à l’échelle


Réel | Le présent

Mes ressources préférées pour décrypter un monde bouleversé et bouleversant

----------------------------------

👉 Ces belles villes italiennes vous paient pour devenir un habitant-télétravailleur

👉 Comment l’ordinateur fait souffrir notre corps

👉 TikTok : enfer ou paradis ? Un article qui vous plonge dans la médiocrité des célébrités du réseau social ; un autre qui démontre son potentiel pour aider les chercheurs d’emploi.

💌  Vous pouvez aussi suivre les décryptages du présent de Stéphane tous les mardis, des pépites à coup sûr et une inspiration sans fin pour moi !

Découvrir la newsletter de Stéphane


Entre nous

----------------------------------

🌸 Lors d’une précédente édition, j’avais écrit sur la beauté numérique. Les étudiants de Excelia Digital School se sont lancés dans une adaptation en motion design de ce récit. Découvrez deux propositions par les talentueux Marie Bertet (vidéo ici) et Brice Vedeau (vidéo là).

🌳  Voilà un moment que Charlotte-Amélie et Yann, lecteurs de cette newsletter, explorent le potentiel des expériences immersives. Ils développent un nouveau concept, Onyo, aux confins de la poésie et de l’imaginaire. Si je vous dis “Arbre Soleil” et que ça vous fait déjà rêver, peut-être pourriez-vous devenir béta-testeur ? Charlotte-Amélie recherche des personnes disponibles 1h30 les 25 ou 28 mai en soirée à Paris. Laissez-vous tenter !

✍️ Si vous voulez en savoir plus sur comment cette newsletter s’articule avec mon activité (celle qui me fait vivre :), mais surtout si vous voulez entendre Sandra Fillaudeau nous parler de son podcast Les Equilibristes ❤️, je participe à ses côtés à une table ronde animée par Laetitia Vitaud. Inscriptions ici

A très vite,

Noémie

PS : Si vous avez aimé, laissez un ❤ !


Je suis Noémie Aubron, de 15marches. Notre agence d'innovation accompagne les organisations qui veulent s'adapter aux grandes ruptures à l'oeuvre. Passionnée par les futurs, je passe une bonne partie de mon temps à chercher l’étrange et le contrepoint, pour comprendre les nouvelles aspirations et identifier les émergences.

J’essaie de connecter ici fiction, prospective et stratégie pour explorer les futurs possibles, quand mon associé, Stéphane, décrypte l'impact des transformations sur notre présent. Nous nous adressons à celles et ceux qui veulent distinguer le signal du bruit et aller de l’idée à l’action.

Cette lettre de récits des futurs possibles donne des éclairages sur le présent, la prospective et les signaux faibles de notre temps. Elle est aussi le signe que je suis obsédée par le fait de rendre accessible et ludique ce qui est complexe et parfois aride.

N’hésitez pas à partager !

La reproduction et la modification de ce texte sont autorisées dans un contexte non commercial, en mentionnant son auteure Noémie Aubron et la source https://lamutante.substack.com/