Futur(s) | Le dé-recruteur

Et si, demain, la démission devenait une expertise ?

Fiction | Contes des Futurs

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.


Vous prenez une grande inspiration et regardez votre interlocuteur. Celui-ci vous a posé des questions qui appuient là où ça dérange. Vous voilà troublé·e. Vous aviez accepté de rencontrer ce dé-recruteur presque par bravade, en vous disant que vous étiez loin de changer quoi que ce soit dans votre vie. Ces professionnels permettent à des gens comme vous de démissionner de manière élégante et assumée.

Vous êtes tombé·e sur un expert particulièrement sagace. Le dé-recruteur a en effet bien peaufiné son dossier. Il a étudié les nouvelles pages que vous suivez sur vos réseaux sociaux depuis quelques jours, ce qui lui a permis d’anticiper vos pensées futures. Parmi elles, d’après lui, vous allez bientôt rejeter l’équilibre vie professionnelle-personnelle. En écoutant les paroles du dé-recruteur, vous prenez alors conscience que, effectivement, vous ne considérez plus le travail et la vie personnelle comme deux vies différentes. Au contraire, ils s’entremêlent et se nourrissent réciproquement. Force est de constater que ce n’est pas dans la culture de votre employeur actuel, il serait dommage de ne pas anticiper cette frustration future dès maintenant.

Par ailleurs, le dé-recruteur vous présente votre CV inversé, qui regroupe tous les postes auxquels vous pourriez prétendre au vu de vos compétences actuelles. Les pistes ouvertes sont alléchantes et vous vous rendez compte que vous atteignez un niveau d’expérience qui vous permettrait d’évoluer vers des postes plus intéressants que celui que vous occupez actuellement. Sans compter l’adéquation plus forte entre vos valeurs individuelles et les engagements des entreprises qui sont susceptibles d’embaucher un profil comme le vôtre. Encouragé·e par la perspective de vous extirper de votre schizophrénie quotidienne, vous poursuivez la conversation avec intérêt.

Au fil de la discussion, vous découvrez que vous êtes pour le dé-recruteur une cible idéale en tant que salarié·e d’une entreprise polluante de niveau 4 : il touchera une subvention publique non négligeable s’il parvient à vous réorienter vers une carrière plus “propre”. Bien que surpris·e par ce nouveau dispositif, vous appréciez la franchise du personnage. Ce dé-recruteur vous fait décidément bonne impression. Il propose aussi un accompagnement financier si vous décidez d’opter pour un changement professionnel avec un risque de perte de revenus, et une solide offre de formations pré-financées. Il présente également un taux de maintien du lien entre ses clients et leurs anciens collègues de 83%, assez probant en matière de démission élégante. Il vous confie enfin quelques références de clients qui ont le même profil que vous pour que vous puissiez vous assurer de leur satisfaction. Vous qui êtes plutôt averse au changement, vous êtes sur le point de vous laisser tenter…


Les articles et ressources qui m’ont inspirée :

👉 “The Decruiter”, un vrai nouveau métier, maladroitement traduit faute de mieux par dé-recruteur. Avouez que “décruteur” sonne vraiment bizarre, non ?

👉 Equilibre vie professionnelle-personnelle ou intégration des deux ? L’exemple néo-zélandais

👉 Qui l’on choisit de suivre détermine nos pensées futures

🙏 Un merci tout particulier à Nicolas Le Cam, fondateur de Luna Web pour ses conseils éclairés sur la lisibilité de cette lettre, ainsi qu’à Stéphane pour son point de vue sur le dé-recrutement


Réel | Le présent

Mes ressources préférées pour décrypter un monde bouleversé et bouleversant

----------------------------------

👉 La carte des levers et de couchers de soleil : l’application de vos prochaines vacances

👉 La longévité des chiens comme inspiration pour celle des êtres humains

👉 L’harmonisation de l’esthétique

👉 Cartographies imaginaires : retrouvez les perles de Kobri, dont son projet d’Atlas transconfinemental

💌  Vous pouvez aussi suivre les décryptages du présent de Stéphane tous les mardis, des pépites à coup sûr et une inspiration sans fin pour moi ! Cette semaine, il s’est lancé dans un podcast pour vous confier, en toute humilité, son cheminement de 0 à 3,000 abonnés à sa lettre.

Découvrir la newsletter de Stéphane


A très vite,

Noémie

PS : Si vous avez aimé, laissez un ❤ !


Je suis Noémie Aubron, de 15marches. Notre agence d'innovation accompagne les organisations qui veulent s'adapter aux grandes ruptures à l'oeuvre. Passionnée par les futurs, je passe une bonne partie de mon temps à chercher l’étrange et le contrepoint, pour comprendre les nouvelles aspirations et identifier les émergences.

J’essaie de connecter ici fiction, prospective et stratégie pour explorer les futurs possibles, quand mon associé, Stéphane, décrypte l'impact des transformations sur notre présent. Nous nous adressons à celles et ceux qui veulent distinguer le signal du bruit et aller de l’idée à l’action.

Cette lettre de récits des futurs possibles donne des éclairages sur le présent, la prospective et les signaux faibles de notre temps. Elle est aussi le signe que je suis obsédée par le fait de rendre accessible et ludique ce qui est complexe et parfois aride.

N’hésitez pas à partager !

La reproduction et la modification de ce texte sont autorisées dans un contexte non commercial, en mentionnant son auteure Noémie Aubron et la source https://lamutante.substack.com/