Futur(s) | Home sweet home

Et si, demain, on pouvait se sentir chez soi n'importe où ?

Ce week-end, en jardinant, ma fille de 5 ans m’a demandé : “Maman, si les gens qui sont morts sont dans le ciel, est-ce que les gens du futur sont sous la terre ?” ❤

Vous êtes désormais 1,442 à suivre ces récits sous-terrains. Merci et bienvenue aux nouveaux abonnés 🙏

Fiction | Contes des Futurs

Un futur possible, inspiré par le présent, ses tendances et ses signaux faibles.


Vous saluez de loin votre voisin dans le couloir et cherchez les clés dans votre sac. Décidément, vous avez du mal avec ce badge, vous ne parvenez pas à vous y habituer. Après avoir farfouillé dans votre sac, vous mettez enfin la main dessus et ouvrez victorieusement la porte. L’appartement est petit, mais l’agencement vous convient parfaitement. Vous faites désormais confiance à cette chaîne d’établissements qui a développé une offre attractive de location moyenne durée. Peu importe dans quelle ville vous décidez de vous installer, l’établissement local a accès à la configuration standard de votre logement, et pourra ainsi recréer votre petit cocon sur place. Tous les logements sont identiques, mais grandement personnalisables, grâce à un mobilier modulable très bien conçu.

Finalement, la vue à la fenêtre est la seule chose qui change d’un déménagement à un autre. Il y a quelques mois, vous étiez à Milan, désormais à Lyon. Vous ne vous êtes pas encore décidé·e sur la prochaine destination, mais vous avez bien l’intention de poursuivre ce style de vie qui vous convient parfaitement. Votre employeur vous laisse depuis maintenant de nombreuses années travailler de n’importe où dans le monde. Ce choix vous a semblé évident, comme nombre de personnes issues de votre génération, exclues du marché de la propriété immobilière et éprises de liberté. Mais assumer cette orientation professionnelle est devenu de plus en plus compliqué au fil du temps.

Il faut dire que les Télétravailleurs ont bouleversé le marché immobilier et la vie de nombreux villages. De nombreux locaux n’ont pas pu suivre la flambée des prix, et n’ont donc pas supporté l’arrivée de ces nouveaux habitants. Un mouvement “interdire le télétravail” a donc émergé pour fédérer contre les envahisseurs en cols blancs. Sans pour autant parvenir à ses fins, il a grandement influencé les esprits. Les villes et villages qui voyaient cette tendance comme une opportunité pour repeupler et redynamiser leurs territoires ont été pris à parti par les habitants historiques. Au fil des ans, les Télétravailleurs qui se sont installés de manière pérenne ont pu bon gré mal gré s’intégrer. En revanche, les partisans, dont vous faite partie, du nomadisme digital sont toujours aussi mal vus.

C’est pourquoi vous préférez maintenant vous installer dans ces anciens hôtels ou anciens bureaux reconvertis en locations moyenne durée. Il n’y a pas de risque de heurter les locaux avec ces logements en dehors du marché immobilier classique. La communauté in situ est toujours très stimulante, avec de nombreux professionnels qui gravitent dans des univers similaires au vôtre. Certains de ces logements sont également proposés grâce à des subventions à des Non-Télétravailleurs qui ne trouvent pas de logement proche de leur lieu de travail. Vous y retrouvez tous les services essentiels à votre vie quotidienne à portée de main : wifi bien sûr, restauration sur place, espaces de travail et de réunion, transport à la demande,… C’est bon de se sentir chez soi n’importe où !


Les articles et ressources qui m’ont inspirée :

👉 Sur le digital nomadisme et ses évolutions : ici. Stéphane en a aussi (très bien) parlé dans l’édition du mardi de notre newsletter, en évoquant notamment le clivage entre anywhere et somewhere.

👉 Sur le marché immobilier : pas de bulle en vue (semble-t-il), et une croissance ininterrompue avec des impacts sociaux qui commencent à se faire sentir.

En bonus, contrepoint intéressant du marché immobilier japonais

👉 Les espaces de co-living/workation existent déjà. Et pourquoi pas créer des villes pour créateurs du digital ?

👉 Le modèle IKEA


Réel | Le présent

Mes ressources préférées pour décrypter un monde bouleversé et bouleversant

----------------------------------

👉 Vous êtes un réseau d’identités

👉 Envie de découvrir les futurs possibles de l’éducation ? Avec le SPN, nous lançons un cycle de récits sur les évolutions possibles de l’éducation par le numérique afin de lancer une conversation au sein de la communauté éducative sur les futurs à envisager et à soutenir. Découvrez la première des Smart Fictions !

💌  Vous pouvez aussi suivre les décryptages du présent de Stéphane tous les mardis, des pépites à coup sûr et une inspiration sans fin pour moi !

Découvrir la newsletter de Stéphane


A très vite,

Noémie

PS : Si vous avez aimé, laissez un ❤ !


Je suis Noémie Aubron, de 15marches. Notre agence d'innovation accompagne les organisations qui veulent s'adapter aux grandes ruptures à l'oeuvre. Passionnée par les futurs, je passe une bonne partie de mon temps à chercher l’étrange et le contrepoint, pour comprendre les nouvelles aspirations et identifier les émergences.

J’essaie de connecter ici fiction, prospective et stratégie pour explorer les futurs possibles, quand mon associé, Stéphane, décrypte l'impact des transformations sur notre présent. Nous nous adressons à celles et ceux qui veulent distinguer le signal du bruit et aller de l’idée à l’action.

Cette lettre de récits des futurs possibles donne des éclairages sur le présent, la prospective et les signaux faibles de notre temps. Elle est aussi le signe que je suis obsédée par le fait de rendre accessible et ludique ce qui est complexe et parfois aride.

N’hésitez pas à partager !

La reproduction et la modification de ce texte sont autorisées dans un contexte non commercial, en mentionnant son auteure Noémie Aubron et la source https://lamutante.substack.com/