Futur(s) | En coulisses

Et si, aujourd'hui, je vous révélais les dessous de cette newsletter ?

  
0:00
-30:06

Vous êtes désormais 1,511 à suivre ces récits des futurs. Merci et bienvenue aux nouveaux abonnés !

Cette semaine, je vous propose un format un peu spécial. Pas de fiction, mais une plongée dans les coulisses de cette newsletter.

L’idée vient de Constance, que nous accueillons en stage chez 15marches depuis avril.

Notre mission à Stéphane et moi est d’aider celles et ceux qui veulent changer le monde ; la lourde tâche de Constance est d’observer le monde pour aider les consultants que nous sommes à changer.

Me voilà donc incitée à déposer la plume et la fiction, pour embarquer dans une aventure audio. Stéphane s’était déjà prêté à l’exercice il y a quelques semaines. J’étais assez sceptique sur le format, intimidant pour quelqu’un comme moi qui utilise d’habitude les mots pour transmettre ses idées. Mais Constance a fait un travail formidable sur l’éditorial et le montage, avec un résultat que je trouve assez juste.

Ce format s’adresse donc à celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur le pourquoi et le comment de cette newsletter.

Pour les plus pressés, voici le minutage de l’épisode :

  • Introduction 0:00 – 0:52

  • Est-ce que dans un premier temps, tu veux bien te présenter et présenter 15marches stp ? 0:52 – 2:44

  • Je voulais savoir d’où t’es venue l’idée de créer une newsletter ? 2:44 – 4:49

  • Pourquoi tu n’as pas fusionné ta newsletter avec celle de Stéphane ? 4:49 – 06:09

  • Pourquoi tu as choisi le nom La Mutante ? 06:09 - 07:20

  • Est-ce que tu avais déjà une audience avant de commencer ta newsletter ? 07:20 – 08:24

  • Pourquoi avoir fait le choix éditorial d'écrire sur le futur ? Qu'est-ce que cela apporte à tes lecteurs ? 08:24 – 10:39

  • Est-ce que ta newsletter a pris un tournant depuis la crise du Covid ? 10:39 – 13:15

  • Comment trouves-tu tes sujets de newsletter ? Qu’est-ce qui t’inspire ? 13:15 - 14:17

  • Plus concrètement, tu as parlé des dé-recruteurs cette semaine dans ta newsletter. Comment ça s'est passé ton processus de recherche pour aboutir à ce sujet ? 14:17 – 17:10

  • Comment déceler un signal faible au milieu du bruit ? Est-ce que tu bloques un temps pour lire et apprendre chaque semaine ? 17:10 - 20:28

  • Comment t'organises-tu pour produire du contenu chaque semaine ? 20:28 – 22:57

  • Je serais curieuse de savoir combien de temps ça t’a pris d’écrire ta newsletter la semaine dernière entre la veille et l’écriture à proprement parler ? 22:57 – 24:39

  • Est-ce que tu regardes beaucoup les retours de tes abonnés ? Est-ce que ces derniers te stressent, vont orienter plus ou moins inconsciemment ton contenu ? 24:39 - 26:31

  • Est-ce que c'est dur de parler de soi quand on est auteure hebdomadaire d'une newsletter ? 26:31 – 27:44

  • J'ai une dernière question un peu plus vaste où tu pouvoir avoir l'occasion de te projeter à nouveau dans le futur... Quelles sont tes aspirations pour la Mutante d'ici à 5 ans ? 27:44 - 29:53

  • Conclusion 29:53-30:06

Bonne écoute, les fictions seront de retour la semaine prochaine !

A très vite,
Noémie


PS : Si vous avez aimé, laissez un ❤ !


Je suis Noémie Aubron, de 15marches. Notre agence d'innovation accompagne les organisations qui veulent s'adapter aux grandes ruptures à l'oeuvre. Passionnée par les futurs, je passe une bonne partie de mon temps à chercher l’étrange et le contrepoint, pour comprendre les nouvelles aspirations et identifier les émergences.
J’essaie de connecter ici fiction, prospective et stratégie pour explorer les futurs possibles, quand mon associé, Stéphane, décrypte l'impact des transformations sur notre présent. Nous nous adressons à celles et ceux qui veulent distinguer le signal du bruit et aller de l’idée à l’action.


Cette lettre de récits des futurs possibles donne des éclairages sur le présent, la prospective et les signaux faibles de notre temps. Elle est aussi le signe que je suis obsédée par le fait de rendre accessible et ludique ce qui est complexe et parfois aride. Et que j’aime lancer des conversations sur les futurs possibles.


N’hésitez pas à partager et à me répondre directement !